L'unité aéronautique de Mitsubishi Heavy Industries, criblée de dettes, dépose une demande de mise en liquidation auprès d'un tribunal de Tokyo

Le groupe japonais Mitsubishi Heavy Industries a annoncé que sa filiale aéronautique, lourdement endettée, avait déposé une demande de liquidation auprès du tribunal de première instance de Tokyo. Cette décision fait suite au retrait de l'entreprise, l'année dernière, d'un projet de développement d'un avion de ligne soutenu par le gouvernement et qui n'a pas abouti.

La dette de la filiale s'élève à environ 640 milliards de yens, soit 4 milliards de dollars. Les responsables de MHI affirment que la dette sera comptabilisée comme une perte extraordinaire et qu'elle n'aura que peu d'impact sur le résultat net.

MHI a lancé le projet de construction du premier avion de ligne japonais en 2008. Mais il a été confronté à des échecs répétés dans le respect des délais de livraison en raison de modifications de la conception de l'appareil. Le gouvernement a injecté plus de 310 millions de dollars dans le projet.