Le gouvernement japonais demande à l'armée américaine d'empêcher les agressions sexuelles

Le porte-parole du gouvernement nippon a annoncé que Tokyo avait appellé les forces américaines du Japon à s'engager à ce que leur personnel ne commette plus d'agressions sexuelles.

Hayashi Yoshimasa, a évoqué vendredi devant la presse la récente série d'agressions sexuelles présumées commises dans le département d'Okinawa, dans le sud du Japon.

La dernière affaire en date concerne un membre du Corps des Marines américain, arrêté jeudi par la police locale. Il est soupçonné d'avoir touché les seins d'une femme. La police a déclaré que le suspect avait nié ces allégations.

M. Hayashi a jugé extrêmement regrettable que de telles affaires impliquant des GIs continuent de se produire.

Il a ajouté que le ministère de la Défense avait demandé à l'armée américaine de prendre des mesures rigoureuses pour éviter que cela ne se reproduise, ajoutant que le gouvernement ferait tout pour s'assurer qu'il n'y a plus d'agressions.

Il est par ailleurs apparu que le gouvernement a tardé à informer la population et les autorités d'Okinawa au sujet de ces agressions.