Le Japon va accorder une subvention pour aider l'Afghanistan à lutter contre le problème de la drogue

La ministre japonaise des Affaires étrangères a fait part à la directrice d'une agence des Nations unies chargée de la lutte contre la criminalité de son intention d'octroyer une subvention à l'Afghanistan pour lutter contre les graves problèmes de drogue dans ce pays.

Kamikawa Yoko a rencontré ce jeudi à Tokyo Ghada Waly, directrice exécutive de l'Office des Nations unies en charge de la lutte contre la drogue et le crime (ONUDC).

Le ministère des Affaires étrangères japonais indique qu'en 2022, le gouvernement intérimaire des talibans au pouvoir en Afghanistan a interdit la culture du pavot, qui sert à fabriquer de l'héroïne.

Cependant, cette culture se poursuit dans certaines régions du pays et les dommages sanitaires causés par la drogue sont devenus un grave problème social.

Lors de la réunion, Mme Kamikawa a indiqué à Mme Waly que le Japon fournirait environ 1,5 milliard de yens, soit près de 9,3 millions de dollars, par l'intermédiaire de l'ONUDC, pour soutenir les mesures de lutte contre les stupéfiants en Afghanistan. Les deux parties ont signé et échangé des notes pour cette aide.

Le ministère indique que la subvention sera utilisée pour construire une installation permettant de passer du pavot à d'autres cultures qui pourraient devenir des sources de revenus alternatives pour les communautés locales.

L'aide servira également à rénover un centre de réhabilitation pour les patients toxicomanes.

Mme Kamikawa a déclaré que le Japon contribuerait à la paix et à la stabilité en Afghanistan et dans les régions avoisinantes en coopération avec l'ONUDC.