Les travailleurs japonais obtiennent la plus forte augmentation de salaire moyenne depuis 33 ans

Une enquête menée par la plus grande organisation syndicale du Japon a révélé que les travailleurs ont bénéficié de la plus forte augmentation de salaire moyenne depuis 33 ans lors des négociations salariales de ce printemps.

La Confédération japonaise des syndicats, ou Rengo, a mené un sondage auprès de plus de 5200 entreprises.

Les syndicats ont obtenu une hausse moyenne du salaire mensuel de 15 281 yens, soit environ 95 dollars, une augmentation de 5,1 % en yens. Ce chiffre n’avait pas dépassé les 5 % depuis 1991. La hausse comprend des augmentations basées sur l'ancienneté, ainsi que des augmentations du salaire de base.

L'augmentation moyenne dans les petites et moyennes entreprises de moins de 300 employés était de 4,45 %. Ce chiffre n’avait pas été aussi élevé depuis 1992, mais il reste inférieur à celui des grandes entreprises de 1000 salariés ou plus.

Un responsable de Rengo affirme que les salaires évoluent dans la bonne direction, mais qu’il faut faire davantage pour aider les familles qui travaillent.

« Moins de gens pensent que les augmentations de salaire de cette année ont amélioré leur vie », a déclaré mercredi Nidaira Akira devant la presse. « Nous pensons qu'il est important de maintenir la tendance à la hausse des salaires. »

Nidaira Akira a ajouté que Rengo s'efforcera de créer des conditions permettant aux petites entreprises d'offrir plus facilement des augmentations de salaire.