Plus de 19 000 personnes atteintes de démence portées disparues au Japon en 2023

La police japonaise affirme que plus de 19 000 personnes atteintes ou soupçonnées de démence ont été portées disparues, au moins temporairement, l'année dernière. Plus de 500 personnes ont été retrouvées mortes.

Selon les chiffres de l'Agence nationale de police, des rapports ont été reçus dans tout le pays concernant 19 039 personnes disparues en 2023, soit 330 de plus que l'année précédente.

Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis que l'agence a commencé à compiler ces données en 2012.

La police indique que 18 175 personnes, soit 95 % du total, ont été retrouvées vivantes au cours de l'année. Mais 502 personnes ont été confirmées mortes et 250 autres étaient toujours portées disparues à la fin de l'année.

La police intensifie sa coopération avec les gouvernements locaux et les communautés pour s'attaquer à ce problème, alors que le nombre de personnes disparues a augmenté de près de 80 % au cours de la dernière décennie.

Dans certains cas, les familles et les municipalités utilisent des appareils GPS fixés sur les vêtements ou les chaussures des personnes atteintes de démence pour les localiser.

Selon les chiffres de la police, 71 personnes ont été retrouvées grâce à leur GPS l'année dernière. Une personne portée disparue dans le département de Saitama a même été retrouvée dans une ville située à environ 300 kilomètres de chez elle.

L'Agence nationale de la police a déclaré qu'elle fera appel à des technologies telles que des GPS et des drones pour localiser rapidement les personnes disparues afin de prévenir les accidents.