Les faillites des prestataires de soins infirmiers ont atteint un niveau record au premier semestre 2024

Les faillites de prestataires de soins infirmiers au Japon ont atteint leur niveau le plus élevé jamais enregistré au premier semestre 2024.

L'agence d'évaluation du crédit Tokyo Shoko Research affirme qu'un nombre record de 81 prestataires de soins ont fait faillite entre janvier et juin.

Au cours de cette période, le nombre de faillites représentant un passif d'environ 62 000 dollars a augmenté de 27 par rapport à l'année précédente.

Ce chiffre est nettement plus élevé que le précédent record de 58 établi en 2020 et le plus élevé depuis le début de la tenue des registres en 2000.

Quarante des entreprises en faillite proposaient des soins infirmiers à domicile, tandis que 25 proposaient des services de garde de jour ou de courts séjours. Neuf étaient des maisons de retraite. Les trois secteurs ont enregistré le plus grand nombre de faillites au cours de cette période.

Environ 80 % des prestataires de soins infirmiers, soit 64 prestataires, ont évoqué une faible rentabilité.

Tokyo Shoko Research attribue ces échecs à une grave pénurie de main-d'œuvre et à une flambée des prix des services publics et autres.

Il note qu'en particulier, un certain nombre d'entreprises ont été prises dans un cycle négatif, incapables de recruter suffisamment de travailleurs en raison de leurs mauvaises performances commerciales.

Le cabinet d’études estime que cette tendance va probablement se poursuivre en raison des incertitudes sur le marché du travail et de la flambée des prix.