L'ONU exprime son inquiétude face aux nouveaux ordres d'évacuation d'Israël pour Gaza

Les Nations unies ont exprimé leur vive préoccupation face aux derniers ordres d'évacuation donnés par l'armée israélienne aux habitants de certaines parties du sud de Gaza.

L'armée israélienne a ordonné lundi aux habitants de Khan Younis, Rafah et d'autres régions du sud de partir immédiatement.

Lors d'une conférence de presse régulière mardi, le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, a déclaré que les ordres s'appliquaient à 117 kilomètres carrés, soit environ un tiers de la bande de Gaza.

Il a souligné qu'environ 250 000 personnes seront forcées d'évacuer, ce qui en fera la plus grande évacuation depuis octobre, lorsque les combats ont commencé et que les habitants ont reçu l'ordre de quitter le nord de Gaza.

M. Dujarric a déclaré : « Une évacuation d'une telle ampleur ne fera qu'aggraver les souffrances des civils et accroître encore davantage les besoins humanitaires. »

Sigrid Kaag, coordonnatrice principale des opérations humanitaires et de reconstruction de l'ONU pour Gaza, a rapporté mardi lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU que 1,9 million de personnes sont déplacées à travers Gaza.

Mme Kaag a déclaré que l'impact des nouveaux ordres d'évacuation sur la population civile est profond et que « nulle part n'est sûr » à Gaza.