L'armée américaine reprend les vols des avions Osprey stationnés à sa base de Tokyo

L'armée américaine a repris les vols impliquant des avions de transport Osprey stationnés sur la base aérienne de Yokota, dans l'ouest de Tokyo. Cela fait suite à la suspension de ces vols à la suite d’un accident mortel survenu à la fin de l’année dernière.

Le crash de l'avion à rotor basculant s'est produit au large du département de Kagoshima, dans le sud-ouest du Japon, en novembre. Les huit membres d'équipage à bord ont été tués.

Après l'accident, l'armée américaine a immobilisé des Osprey du même type, dont cinq stationnés à la base aérienne de Yokota.

Mardi matin, le ministère japonais de la Défense a déclaré avoir confirmé que l'un des avions avait décollé de la base et volé pendant environ 15 minutes.

Les images prises par une caméra installée par la NHK près de la base montrent également un Osprey à la base décollant et s'envolant.

Les responsables de la défense japonaise affirment n'avoir reçu aucune notification préalable de la part des États-Unis concernant la reprise des vols.

L'armée américaine reprend progressivement depuis mars ses opérations impliquant les Osprey à la base aérienne du Corps des Marines de Futenma, située dans le département d'Okinawa, dans le sud du Japon, et ailleurs. L'accident fait toujours l'objet d'une enquête.