Enquête Tankan : le sentiment des grands fabricants s'améliore

La dernière enquête Tankan de la Banque du Japon montre que le climat des affaires parmi les grands fabricants s'est amélioré pour la première fois en deux trimestres.

Les données publiées lundi placent l'indice de confiance à + 13 pour le trimestre avril-juin, soit une hausse de deux points par rapport à l'enquête précédente.

Une donnée positive indique qu’un nombre plus important d’entreprises sont optimistes, quant à la conjoncture économique, que celles qui se disent pessimistes.

Parmi les facteurs positifs, citons les progrès réalisés par les producteurs de matières premières pour répercuter la hausse des coûts sur leurs clients.

La production de semi-conducteurs se redresse également, grâce à la demande croissante de puces alimentant les appareils utilisant des technologies faisant appel à l’intelligence artificielle.

En revanche, la confiance des entreprises s'est fortement détériorée dans le secteur du fer et de l'acier, apparemment affecté par le ralentissement de l'économie chinoise et la faiblesse du yen, qui ont fait grimper les coûts des matières premières.

Par ailleurs, l'indice de confiance des grands secteurs non manufacturiers s’établit à + 33. Bien qu'il reste élevé, cela représente un point de moins pour la première baisse en 16 trimestres.

En revanche, l'humeur des détaillants s'est particulièrement dégradée et a baissé de 12 points.

Dans trois mois, le sentiment des grands fabricants devrait s'améliorer d'un point, tandis que celui des grands secteurs non manufacturiers devrait baisser de six points.

La dernière enquête Tankan a été menée sur environ un mois jusqu'en juin, ciblant plus de 9000 entreprises.