Israël poursuit le pilonnage de Gaza, infligeant de lourdes pertes civiles

L'armée israélienne poursuit ses attaques sur de vastes zones de la bande de Gaza, provoquant de nombreuses victimes civiles.

Dimanche, les forces israéliennes ont mené des opérations dans des régions du centre et du sud de Gaza, en plus du nord, qu'elles prétendaient déjà contrôler.

Les Israéliens ont déclaré avoir « éliminé plusieurs terroristes » et « démantelé les puits des tunnels terroristes » grâce à leur « activité opérationnelle ciblée et basée sur le renseignement » à Rafah, dans le sud.

Les médias palestiniens ont fait savoir dimanche que les frappes aériennes israéliennes à Rafah avaient entraîné la mort de six civils, dont des enfants.

Des victimes civiles auraient par ailleurs été signalées dans d'autres zones de Rafah, tandis que Tsahal poursuivait ses bombardements et autres offensives majeures.

Samedi, la Société du Croissant-Rouge palestinien a annoncé qu'elle avait complètement évacué son siège administratif temporaire à Khan Yunis, dans le sud de Gaza. L’organisme a estimé que les attaques israéliennes constituaient une menace pour la vie de son personnel, indiquant que la situation humanitaire dans l'enclave palestinienne s’avérait encore plus désastreuse.

Selon le média américain Axios, Washington a présenté ces derniers jours de nouvelles formulations pour certaines parties du projet d’accord de cessez-le-feu et de prise d’otages entre Israël et le Hamas.

Un dirigeant du Hamas a toutefois déclaré samedi, en conférence de presse, qu'il n'y avait rien de vraiment nouveau dans les négociations.

Le dirigeant a réitéré la position du Hamas, disposé à accueillir favorablement toute formule garantissant un cessez-le-feu permanent et le retrait complet d'Israël de Gaza.