Les missions diplomatiques japonaises en Chine mettent leurs drapeaux en berne après la mort d'une femme

Les missions diplomatiques japonaises en Chine ont mis leurs drapeaux en berne à la suite du décès d'une Chinoise qui a tenté d'arrêter un agresseur lors d'un incident à l'arrêt d'un bus scolaire japonais à Suzhou, dans l'est de la Chine.

L'ambassade du Japon à Pékin et le consulat général du Japon à Shanghaï, qui est compétent pour les questions consulaires dans la ville de la province du Jiangsu, ont pris cette décision vendredi après avoir appris le décès de Hu Youping.

Mme Hu a été poignardée lundi alors qu'elle tentait d'arrêter un homme qui avait commencé à attaquer des personnes à un arrêt de bus local après l'arrivée du bus scolaire. Elle était l'accompagnatrice du bus. Hu Youping était dans un état critique et a été soignée dans un hôpital avant son décès.

L'ambassade a publié un commentaire commémoratif en chinois sur son compte officiel Weibo.

Ce commentaire exprime une profonde tristesse face à la disparition tragique de Mme Hu, malgré les efforts déployés par les secours. Il indique qu'elle a protégé des femmes et des enfants innocents de l'agresseur par ses propres moyens et que l'ambassade estime que son courage et sa gentillesse sont représentatifs de l'esprit du peuple chinois.

Le commentaire rend hommage à son acte héroïque et lui souhaite de reposer en paix.