Le Parti communiste chinois décide d'expulser deux anciens ministres de la Défense

Le Parti communiste chinois a décidé d'exclure deux anciens ministres de la Défense pour avoir gravement enfreint la discipline du parti et la législation du pays, a annoncé l'agence de presse d'État Chine nouvelle.

Selon l'agence, la direction du parti a pris jeudi cette décision concernant l'ancien ministre de la Défense, Li Shangfu, et son prédécesseur, Wei Fenghe.

L'organe disciplinaire et de supervision de la Commission militaire centrale a lancé des enquêtes sur MM. Li et Wei l'année dernière.

Selon l'agence Chine nouvelle, les enquêtes ont révélé que les deux hommes ont profité de leur poste pour obtenir des avantages pour d'autres personnes et ont accepté d'énormes sommes d'argent et des objets de valeur.

Chine nouvelle rapporte que le bureau politique du parti a décidé de confier les dossiers criminels présumés aux organes compétents de l'armée pour qu'ils les examinent et les poursuivent.

Selon l'agence, leurs actions ont causé d'énormes dommages au développement de la défense nationale et des forces armées. Mais aucun détail n'est donné.

En décembre dernier, la Chine a procédé à une purge dans les rangs des dirigeants militaires.

Certains médias occidentaux et de Hongkong ont rapporté à l'époque que les licenciements pourraient être liés à une enquête de corruption sur les achats de la division militaire en charge des fusées, la Rocket Force, qui gère les arsenaux nucléaires et de missiles.

Le président chinois Xi Jinping a profité d'une réunion militaire la semaine dernière pour souligner sa détermination à poursuivre la lutte contre la corruption.