Hommage aux victimes de l'attaque au gaz sarin à Matsumoto 30 ans après

Jeudi, cela fera 30 ans que la secte Aum Shinrikyo a mené une attaque meurtrière au gaz sarin dans un quartier résidentiel de la ville de Matsumoto, au centre du Japon.

L'ancien chef de la secte, Asahara Shoko, de son vrai nom Matsumoto Chizuo, a ordonné l'attaque. Huit personnes ont été tuées et au moins 140 autres ont été blessées par le gaz neurotoxique.

Des personnes ont rendu hommage aux victimes à l'occasion du 30e anniversaire dans un parc situé sur le lieu de l'incident. Beaucoup d’entre elles ont apporté des fleurs.

Une femme d’une cinquantaine d’années est venue prier pour un homme qui était son supérieur au travail. Il est mort dans un dortoir où se trouve aujourd'hui le parc. Elle a confié que cela avait été trop douloureux pour elle de visiter l'endroit où il est mort, mais qu'elle a finalement pu venir ici après trois décennies.

Un homme d'environ 90 ans qui vit à proximité a déclaré que la religion est censée aider les gens, mais qu'elle a provoqué une tragédie. Il a dit qu'il ne pouvait que prier pour le repos des âmes des victimes.

Le public peut déposer des fleurs sur un stand dans le parc jusqu’à vendredi.