Le lancement d'un missile nord-coréen semble avoir échoué, selon Séoul

L'armée sud-coréenne affirme que la Corée du Nord a testé sans succès un missile balistique, tôt mercredi. Elle analyse actuellement le lancement.

Les chefs d'état-major interarmées indiquent que le missile a été tiré depuis une zone située dans les environs de Pyongyang vers 5 h 30, mais que le lancement a vraisemblablement échoué. Le projectile aurait été tiré en direction de la mer du Japon.

Selon l'agence de presse Yonhap, une source militaire a déclaré : « Le Nord semble avoir testé un missile hypersonique, mais le test se serait soldé par un échec après que le missile a parcouru environ 250 kilomètres ».

L’armée rapporte que des militaires sud-coréens et américains mènent une analyse approfondie.

C'est le premier missile balistique tiré par la Corée du Nord depuis le 30 mai dernier.

Ce lancement intervient après que Pyongyang a averti qu'il prendrait des contre-mesures face à l'arrivée d'un porte-avions américain à Busan. L’USS Theodore Roosevelt participera au premier exercice trilatéral Freedom Edge entre le Japon, les États-Unis et la Corée du Sud.

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a inspecté le navire mardi, à l'occasion du 74e anniversaire du début de la guerre de Corée.

Lundi, le vice-ministre nord-coréen de la Défense a déclaré dans un communiqué que son pays « condamne les tentatives de provocation » des États-Unis et de la Corée du Sud « avec la rhétorique la plus puissante et avec toutes les possibilités de démontrer sa nouvelle force de dissuasion écrasante ».