Sécurité renforcée à Paris à un mois des JO

À un mois de l’ouverture des Jeux olympiques de Paris, la sécurité est devenue un enjeu majeur pour la capitale française.

Environ 10 000 athlètes défileront sur six kilomètres sur la Seine à bord d'environ 90 bateaux lors de la cérémonie d'ouverture. Plus de 320 000 spectateurs sont attendus sur les berges du fleuve pour assister au défilé.

Les organisateurs des Jeux affirment que c'est la première fois que la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été se déroulera en dehors d'un site sportif.

Pour prévenir les attentats terroristes, les autorités parisiennes prévoient de créer des zones de sécurité autour du fleuve à partir du 18 juillet, huit jours avant la cérémonie.

Seuls les spectateurs et les officiels liés aux Jeux seront autorisés à pénétrer dans les zones. Les personnes qui vivent ou travaillent dans ces zones peuvent demander un permis sur un site Internet spécial et obtenir un code QR qu'elles devront présenter pour entrer.

Les autorités prévoient de mobiliser 45 000 policiers et autres agents de sécurité le jour de la cérémonie.

La France a relevé son niveau d'alerte terroriste au plus haut niveau national en mars. La police a arrêté un homme originaire de Tchétchénie, dans le sud de la Russie, soupçonné d'avoir planifié un attentat sur un site olympique du centre de la France en mai.

Le chef de la police de Paris, Laurent Nunez, a déclaré vendredi aux journalistes que le terrorisme des extrémistes islamistes constituait une préoccupation majeure.