Un responsable nord-coréen critique Washington pour l'utilisation par Kyiv d'armes américaines sur le territoire russe

L'un des plus hauts responsables militaires nord-coréens a critiqué les États-Unis pour avoir autorisé l'Ukraine à utiliser des armes fournies par ces derniers pour attaquer le territoire russe depuis l'autre côté de la frontière.

Lundi, Pak Jong-chon, vice-président de la Commission militaire centrale du Parti des travailleurs de Corée, a publié une déclaration via l'agence de presse centrale coréenne.

La déclaration fait référence à la décision de Washington d'autoriser Kyiv à utiliser des armes américaines pour des frappes limitées à l'intérieur du territoire russe afin de défendre l'est de l'Ukraine.

Pour Pak Jong-chon, la décision américaine provoquera inévitablement une réponse plus forte de la part de Moscou, « entraînant un conflit militaire total avec la Russie et une nouvelle guerre mondiale, les pires conséquences jamais vues ».

Il a ensuite souligné la position de Pyongyang aux côtés de Moscou, affirmant qu’une contre-attaque stratégique de la part de la Russie « serait une action juste de légitime défense ».

Le 19 juin, Pak Jong-chon a assisté au sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président russe Vladimir Poutine, qui s'est rendu en Corée du Nord pour la première fois en 24 ans.

La déclaration nord-coréenne vise apparemment à souligner le renforcement des liens militaires entre Moscou et Pyongyang.