Le premier ministre néerlandais Mark Rutte devrait diriger l'OTAN

Le premier ministre néerlandais Mark Rutte devrait devenir le prochain secrétaire général de l'OTAN après que son seul rival encore en lice, le président roumain Klaus Iohannis, se soit retiré de la course.

M. Rutte a été l'une des forces motrices de l'aide militaire apportée par l'Europe à l'Ukraine contre l'agression russe. Il est le candidat préféré de la plupart des membres de l'alliance, y compris des États-Unis, qui en sont le principal contributeur.

Tout candidat a besoin du soutien des 32 pays pour remporter le siège. L'un des principaux obstacles à sa sélection était l'opposition du premier ministre hongrois Viktor Orban, qui entretient des liens avec Moscou.

Toutefois, en début de semaine, M. Orban a donné le feu vert à sa candidature en réponse à l'assurance donnée par M. Rutte de soutenir la position de la Hongrie selon laquelle elle ne fournirait ni personnel ni aide financière à l'Ukraine.

Les médias européens affirment que sa nomination pourrait être scellée dans les prochains jours.

M. Rutte succédera en octobre au chef actuel, Jens Stoltenberg, qui a exercé ses fonctions pendant une décennie.

Cependant, il pourrait être confronté à un sérieux défi quelques semaines plus tard si l'ancien président des États-Unis Donald Trump remporte à nouveau la course à la présidence. Ce dernier a en effet menacé de réduire l'aide états-unienne à l'Ukraine.