Guerre Israël-Hamas : des frappes aériennes font 7 morts à Rafah

Des ressortissants palestiniens déplacés dans la partie sud de la bande de Gaza auraient été tués lors de frappes aériennes, ce qui alourdit le bilan des morts dans l’enclave.

Les troupes israéliennes ont poursuivi mercredi leur offensive à Gaza. Selon les autorités sanitaires palestiniennes, 24 personnes sont mortes et 71 autres ont été blessées sur une période de 24 heures.

L’agence Reuters a rapporté que sept personnes avaient été tuées dans les frappes aériennes israéliennes à Rafah pendant la nuit, après que des abris de fortune utilisés par des familles déplacées ont été ciblés.

Un Palestinien déplacé a déclaré à l'agence qu'il s'était réveillé au son des coups de feu. Il a ajouté avoir été choqué lorsqu'il est sorti en courant de sa tente et a vu des incendies ravager la région, sous les cris des enfants terrifiés.

Les autorités sanitaires de Gaza affirment que le nombre de décès dans l'enclave s'est élevé mercredi à 37 396. Les combats ont commencé en octobre dernier.

Dans le même temps, le Times of Israel a publié un article écrit par un journaliste ayant séjourné à Rafah, dans une brigade.

Ce dernier écrit : « Le poste-frontière de Rafah n'était pas en état d'être utilisé à nouveau pour acheminer l'aide indispensable à la bande de Gaza. De nombreux bâtiments sont endommagés, y compris le bâtiment principal qui a également été incendié ces derniers jours. »

Reuters a distribué des images de la zone, sur lesquels on peut voir des bâtiments endommagés et carbonisés. Mais on ne sait pas exactement quand les dégâts se sont produits.