Noms ajoutés au monument de la bataille d'Okinawa de 1945 au Japon

Les noms de 181 personnes récemment signalées comme victimes de la bataille d'Okinawa en 1945 ont été ajoutés sur un monument dans le département du sud du Japon.

Un parc commémoratif de la paix dans la ville d'Itoman, dans le département d'Okinawa, abrite le cénotaphe, appelé « la pierre angulaire de la paix ». Des plaques y sont gravées avec les noms de plus de 240 000 personnes décédées au cours des combats.

Le parc est situé là où ont eu lieu les derniers combats majeurs.

Mercredi, les travailleurs ont ajouté trois nouvelles plaques portant les noms des personnes signalées comme victimes au cours de l'année écoulée. Les travaux ont eu lieu avant le Jour commémoratif d'Okinawa, le 23 juin.

Le monument porte désormais les noms de 242 225 victimes.

Les responsables préfectoraux affirment que l'ajout de cette année comprend les noms de 24 personnes originaires du département et de 157 personnes provenant d'autres départements.

Ils précisent que les victimes des autres départements comprennent des membres d'équipage du cuirassé Yamato de la marine impériale japonaise, aujourd'hui disparue. Le navire a été coulé par l'armée américaine alors qu'il se dirigeait vers Okinawa.

Les responsables ajoutent que parmi les victimes figurent également des équipages d'autres navires réquisitionnés par l'armée impériale.