HCR : un record de 117 millions de personnes déplacées dans le monde

Selon l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, fin 2023, le nombre de personnes déplacées dans le monde a atteint un niveau record de près de 120 millions.

Jeudi, le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a publié son rapport à l'approche de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin.

Le document comprend les dernières statistiques sur les réfugiés et les personnes déplacées forcées de fuir pour des raisons telles que les conflits, les persécutions et les violations des droits de l'homme.

Selon l'agence, fin 2023, environ 117,3 millions de personnes étaient toujours déplacées, soit 8,8 millions de plus que l’année précédente à la même période. Il s’agit de la 12e augmentation consécutive d'une année sur l'autre.

Dans la bande de Gaza, le rapport indique que jusqu'à 1,7 million de personnes, soit 75 % de la population, ont été déplacées depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas en octobre 2023.

Quant au Soudan : « En mai 2024, les données opérationnelles indiquent que le nombre de nouveaux déplacements depuis avril 2023 s'est élevé à plus de 7,1 millions à l'intérieur du pays, avec 1,9 million de personnes supplémentaires ayant trouvé refuge dans les pays voisins. » Un conflit a éclaté entre l'armée soudanaise et un groupe paramilitaire en avril 2023.

L'agence des Nations Unies se dit vivement inquiète face au niveau record de déplacements forcés et appelle à davantage d'efforts et de soutien international pour les réfugiés.

Selon l’agence, le nombre de personnes déplacées dans le monde est désormais presque équivalent à la population du Japon, le 12e pays le plus peuplé dans le monde.