Le premier ministre chinois en visite en Nouvelle-Zélande pour discuter du commerce et de la sécurité

Le premier ministre chinois Li Qiang est en visite en Nouvelle-Zélande, où il a rencontré son homologue, le premier ministre Christopher Luxon. C'est la première fois en sept ans qu'un premier ministre chinois se rend en Nouvelle-Zélande.

Lors de leurs entretiens de jeudi, MM. Li et Luxon ont convenu de renforcer les liens économiques. Toutefois, le premier ministre chinois a fait part de ses inquiétudes quant à la coopération de la Nouvelle-Zélande avec les États-Unis et ses alliés en matière de sécurité.

Une déclaration commune indique que les deux parties auront des discussions régulières dans des domaines tels que les affaires étrangères, l'économie et la défense. La Nouvelle-Zélande a pris note de la demande d'adhésion de la Chine à un important accord commercial transpacifique, connu sous le nom de PTPGP. La Nouvelle-Zélande est déjà l'un des 12 membres de cet accord.

Selon M. Luxon, M. Li a fait part de ses inquiétudes quant à l'éventuelle coopération de la Nouvelle-Zélande dans un cadre de sécurité avec les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Australie, connu sous le nom d'AUKUS.

La Nouvelle-Zélande fait également partie de l'alliance de renseignement Five Eyes.

La visite de M. Li est considérée comme une tentative de contrebalancer l'influence états-unienne dans la région. Pékin et Washington restent en désaccord sur une série de questions, notamment la sécurité et les technologies de pointe.

M. Li doit se rendre en Australie dans le courant de la semaine.