Antony Blinken presse Israël et le Hamas d’accepter un cessez-le-feu

Le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, est retourné au Moyen-Orient pour tenter de faire accepter une nouvelle proposition de cessez-le-feu. Il a rencontré lundi le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, à Jérusalem et a mis en avant l’importance de donner suite à cette proposition.

Le plan en trois phases commencerait par un cessez-le-feu de six semaines, avec la libération de tous les otages par le Hamas. Ensuite, les forces israéliennes se retireraient de Gaza pour permettre la reconstruction.

Benyamin Nétanyahou a déclaré que ses forces étaient déterminées à remporter une « victoire totale » et qu’il s’était engagé à « éliminer le Hamas ».

Antony Blinken a souligné que la proposition « débloquerait » la possibilité d’un retour au calme pour les Israéliens et d’une « intégration plus poussée » avec la région.

Il a exhorté la population de l'ensemble de la région à faire pression sur les dirigeants du Hamas, en soulignant que « pratiquement le monde entier » soutenait la proposition, mais que le Hamas était le seul à ne pas l'avoir acceptée.

Samedi, les dirigeants du Hamas ont constaté que des soldats israéliens avaient libéré quatre otages et tué plus de 270 Palestiniens. Ils ont publié une déclaration où ils disent ne pas pouvoir accepter un cessez-le-feu, à moins que les troupes israéliennes se retirent et mettent fin à leur siège.