L'opération israélienne de sauvetage des otages a tué 274 Palestiniens, selon les autorités gazaouies

Les autorités sanitaires de la bande de Gaza affirment que le nombre de Palestiniens tués lors de l'opération militaire israélienne visant à libérer des otages à Nuseirat samedi est passé à 274 victimes, en plus de 698 blessés.

Quatre otages israéliens détenus par le Hamas ont été secourus lors de l'opération menée dans la partie centrale de l'enclave. L’offensive a débuté samedi à 11 h, alors que de nombreuses personnes faisaient leurs courses dans un marché.

L'armée israélienne a déclaré que ses troupes avaient engagé de violents combats armés contre les combattants du Hamas tout en tentant de libérer les otages. Tsahal affirme également avoir mené une frappe aérienne.

Des images vidéo diffusées dimanche par l'agence de presse Reuters montrent de nombreux bâtiments en ruine et des rues remplies de décombres et de voitures endommagées. Les autorités de Gaza estiment que 89 maisons et autres structures ont été détruites.

La branche militaire du Hamas a publié le même jour une vidéo affirmant que trois prisonniers capturées lors de l'opération israélienne avaient été tués et que l'un d'eux avait la citoyenneté américaine.

L'armée israélienne a poursuivi dimanche ses frappes aériennes et ses offensives terrestres dans le centre et le sud de Gaza.

Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a réitéré le même jour qu'Israël n'avait pas l'intention de mettre fin à la guerre sans avoir atteint son objectif d'éliminer le Hamas.

Les autorités sanitaires de l’enclave ont fait savoir que le bilan s’élevait désormais à 37 084 victimes depuis que le conflit a commencé en octobre 2024.