Le PIB du Japon au premier trimestre s'est moins contracté que prévu

L'économie japonaise s'est moins contractée au cours des trois premiers mois de l'année par rapport aux données préliminaires, principalement grâce à une révision à la hausse des investissements en capital des entreprises.

Le gouvernement indique que le produit intérieur brut s'est contracté de 1,8 % en termes annualisés indexés sur l'inflation par rapport au trimestre précédent. La valeur préliminaire était de - 2 %.

La croissance négative de la période comprise entre janvier et mars est la première contraction en deux trimestres.

Les investissements en capital ont été révisés à la hausse, passant de - 0,8 % à - 0,4 %. La consommation des ménages, qui représente plus de la moitié du PIB, est restée inchangée à - 0,7 %.

Les résultats des exportations ont été légèrement moins bons que ne l'indiquaient les données préliminaires. Elles ont diminué d'un dixième de point pour atteindre - 5,1 %, tandis que les importations ont augmenté d'un dixième de point pour atteindre - 3,3 %.

Les analystes attendent de voir si les récentes augmentations de salaires et les réductions d'impôts à montant fixe entrant en vigueur en juin peuvent stimuler la consommation, alors que les prix continuent d'augmenter.