Myanmar : fin de la construction d'un pont financé par le Japon

Un pont construit avec l'aide financière du Japon a été achevé au Myanmar. La poursuite du projet après la prise de pouvoir par les militaires lors d'un coup d'État en 2021 a suscité des critiques.

Une cérémonie a été organisée samedi pour marquer la fin de la construction du pont près de Yangon, la plus grande ville du pays.

Parmi les participants figuraient le général Min Aung Hlaing et des responsables japonais du projet.

Le pont de quatre kilomètres de long a été financé par des prêts en yens dans le cadre du programme japonais d'aide publique au développement.

Le général en chef a déclaré que la construction et les prêts avaient été bloqués en raison de la situation politique en 2021, mais que le projet s'était poursuivi à la suite de négociations entre les deux parties.

Le Japon a suspendu de nouveaux projets au Myanmar depuis le coup d'État, mais a poursuivi le projet de construction du pont en raison de l'accord sur les prêts conclu entre les deux pays en 2017.

Les groupes de défense de la démocratie et des droits humains prétendent que le Japon est indirectement impliqué dans la violation de ces droits, arguant du fait que l'aide financière est destinée à l'armée.