Israël défend l'attaque d'une école et poursuit son offensive dans la bande de Gaza

Vendredi, cela fera huit mois que les combats ont éclaté entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza. Les forces israéliennes continuent d'y mener des opérations intenses, même si elles ont été critiquées pour avoir mené une attaque contre une école de l'ONU, qui a fait 40 morts.

L'armée a déclaré jeudi qu'elle avait mené une frappe aérienne sur l'école de Nuseirat, située au centre de la bande de Gaza. L'établissement est géré par l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA). Les autorités sanitaires de Gaza affirment que l'attaque a fait 40 morts, dont 14 enfants. Elles indiquent également que 74 autres personnes ont été blessées.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a condamné l'attaque. Il a déclaré que les locaux de l'ONU sont inviolables et doivent être protégés par toutes les parties à tout moment.

Jeudi, le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari, a défendu l'attaque aérienne. Il a affirmé que des combattants du Hamas et d'autres personnes opéraient à l'intérieur de trois salles de classe de l'école de l'ONU.

Vendredi, les forces israéliennes ont continué à mener des attaques féroces à Nuseirat et dans les zones environnantes. Selon un média local, plus de 10 personnes ont été tuées.