La NHK obtient une photo de moisissure bleue trouvée dans l'usine pharmaceutique de Kobayashi

La NHK a obtenu une photo de la moisissure bleue trouvée dans une usine de Kobayashi Pharmaceutical qui produisait des ingrédients pour des suppléments liés à de nombreuses pathologies.

La moisissure serait du même type que celle qui génère l'acide pubérulique, qui a été détecté dans des produits ayant causé des problèmes rénaux chez les utilisateurs.

La moisissure bleue que l'on voit sur la photo a été trouvée dans l'usine d'Osaka de la société lors d'inspections menées par la ville de l'ouest du Japon. L'usine produisait des ingrédients de riz fermenté à la levure rouge « beni-koji » jusqu'en décembre dernier.

La photo montre la moisissure après plusieurs jours de culture.

Selon des sources proches de la ville d'Osaka, les inspecteurs ont trouvé des taches noires de moisissure à l'intérieur de l'usine lorsqu'ils l'ont visitée à la fin du mois de mars. C'est peu après que les problèmes de santé ont été révélés.

Les sources indiquent que les inspecteurs sont retournés à l'usine en avril et ont détecté des moisissures à partir d'échantillons prélevés sur les murs, les plafonds et d'autres endroits dans cinq salles, y compris une salle de fermentation.

Yaguchi Takashi, professeur associé au centre de recherche en mycologie médicale de l'université de Chiba, explique que la moisissure bleue trouvée dans l'usine est un type relativement rare qui n'a pas fait l'objet d'études approfondies et qui est différent de ceux que l'on trouve généralement dans les usines alimentaires.

Il ajoute que la moisissure peut avoir existé dans l'environnement extérieur proche de l'usine, avant de pénétrer et de se disséminer à l'intérieur.

La plupart des pièces de l'usine auraient été fermées par des murs et des portes.

Les autorités de la ville d'Osaka prévoient d'enquêter pour savoir quand et comment la moisissure bleue s'est répandue à l'intérieur de l'usine.