L'Assemblée générale des Nations unies élit un ancien dirigeant camerounais à sa présidence

L'Assemblée générale des Nations unies a élu l'ancien premier ministre camerounais Philemon Yang à sa présidence. Son mandat d'un an débutera en septembre.

Dans un discours prononcé jeudi, M. Yang a déclaré que les tensions géopolitiques continuaient à alimenter la méfiance entre les États et à intensifier la course aux armements. Il a ajouté que les conflits se multipliaient dans diverses régions du monde, faisant payer un tribut insupportable aux civils, et que « les cas de Gaza et de l'Ukraine sont très douloureusement illustratifs à cet égard ».

L'assemblée a également élu cinq membres non permanents du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans à compter de janvier 2025. Le Danemark, la Grèce, le Pakistan, le Panama et la Somalie ont été élus parmi des candidats représentant chaque région du monde. Le Pakistan remplacera le Japon en tant que représentant de la région Asie-Pacifique l'année prochaine.

L'Assemblée générale et le Conseil de sécurité des Nations unies continuent de chercher des moyens de faire face à l'aggravation des confrontations et des disparités dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et des combats entre Israël et le Hamas.