Israël attaque une école de l'ONU à Gaza à la veille de l’anniversaire du huitième mois du conflit

Israël affirme avoir mené une attaque aérienne contre une école des Nations unies dans le centre de la bande de Gaza. Les autorités sanitaires de l'enclave affirment que l'attaque a tué 40 personnes, dont 14 enfants et neuf femmes.

L'armée israélienne a annoncé la frappe jeudi, à la veille de l'anniversaire des huit mois du conflit entre Israël et le Hamas à Gaza.

L'armée a déclaré que ses avions de combat avaient « mené une frappe précise sur un complexe du Hamas situé à l'intérieur » de l'école de l'UNRWA dans la région de Nuseirat. L'UNRWA est l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens.

L'armée a déclaré que l'attaque avait tué de nombreux combattants du Hamas dans le complexe. Elle a souligné qu'un « certain nombre de mesures » avaient été prises pour réduire le risque de blesser des civils non impliqués au cours de l'attaque.

Le commissaire général de l'UNRWA, Philippe Lazzarini, a condamné l'attaque dans un message sur les réseaux sociaux, indiquant que l'école abritait 6000 personnes déplacées lorsqu'elle a été touchée.

Les autorités sanitaires à Gaza affirment que le nombre total de morts dans la bande depuis le début du conflit s'élève à 36 654.

Ils indiquent que le nombre de malades et de blessés devant être transportés pour être soignés en dehors de la bande de Gaza a atteint 25 000. Mais les responsables affirment qu'aucun d'entre eux n'a pu quitter la bande de Gaza depuis que l'armée israélienne s'est emparée du point de passage de Rafah entre l'enclave et l'Égypte le mois dernier.