Les garde-côtes du Japon, des États-Unis et de la Corée du Sud organisent leur premier exercice conjoint en mer du Japon

Les garde-côtes du Japon, des Etats-Unis et de la Corée du Sud ont organisé jeudi leur premier exercice conjoint dans la mer du Japon, permettant aux médias d'assister à l'événement.

Cette décision intervient dans un contexte d’activités maritimes croissantes de la Chine.

L'exercice conjoint s'est déroulé à environ 40 kilomètres au large du port de Maizuru, dans la préfecture de Kyoto, avec la participation de navires et d'avions des trois garde-côtes.

Il était basé sur un scénario selon lequel deux navires entreraient en collision et qu’un incendie se déclarerait. Les garde-côtes ont fouillé les zones qui leur étaient assignées à l'aide de navires et d'avions.

Les trois agences ont collaboré pour localiser et transporter des mannequins par avion à l'aide d'un hélicoptère et de navires.

Le mois dernier, les garde-côtes des trois pays ont signé une lettre d'intention visant à accroître la coopération maritime.

Ils prévoient également de coopérer avec leurs homologues des pays d'Asie du Sud-Est et des nations insulaires du Pacifique pour renforcer leurs capacités en matière d'opérations de recherche et de sauvetage et de répression de la pêche illégale.