Un groupe de transfuges en Corée du Sud envoie des tracts anti-Pyongyang de l'autre côté de la frontière

Un groupe de transfuges nord-coréens en Corée du Sud affirme avoir envoyé de l’autre côté de la frontière des ballons transportant du matériel de propagande anti-Pyongyang.

Le groupe affirme que 10 ballons ont été lancés depuis un endroit proche de la zone démilitarisée jeudi matin.

Les ballons transporteraient 200 000 dépliants critiquant le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, des clés USB contenant de la musique et des drames sud-coréens, ainsi que des dollars américains.

Le groupe a également envoyé des ballons transportant des objets similaires le 10 mai. Il indique qu'il continuera à envoyer des tracts, qu'il appelle des lettres de vérité et de liberté, à ses compatriotes de Corée du Nord.

La Corée du Nord a commencé à envoyer des ballons transportant des déchets vers la Corée du Sud à la fin du mois de mai, affirmant qu’il s’agissait de représailles aux actions du groupe de transfuges.

Dimanche, la Corée du Nord a annoncé qu'elle suspendrait temporairement l'envoi de ballons.

Mais elle a prévenu que si davantage de tracts étaient envoyés depuis la Corée du Sud, elle réagirait avec « des déchets équivalant à 100 fois » la quantité de tracts de propagande.