L'OMM estime à 80 % les chances que la température mondiale dépasse le seuil de 1,5 degré

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) estime qu'il y a 80 % de chances que d'ici cinq ans, la température moyenne mondiale dépasse « temporairement » 1,5 degré Celsius au-dessus du niveau préindustriel.

L'organisme de l'ONU a publié mercredi les résultats d'une analyse de l'état du climat mondial et des prévisions entre 2024 et 2028, basées sur les données des autorités météorologiques du monde entier.

Le rapport prédit que la température moyenne mondiale près de la surface pour chacune des cinq années sera de 1,1 à 1,9 degré supérieur à la moyenne des années 1850 à 1900.

Il indique qu’il y a 86 % de chances qu’au moins une année établisse un nouveau record de température, battant celui de 2023, lorsque le chiffre était de 1,45 degré au-dessus de la référence préindustrielle.

Les parties à l’Accord de Paris de 2015 visent à limiter l’augmentation de la température moyenne à 1,5 degré.

L’OMM affirme qu’un réchauffement à court terme n’équivaut pas à une violation permanente de l’objectif de l’Accord de Paris. Mais elle précise que la probabilité selon laquelle au moins une des cinq prochaines années dépasse 1,5 degré augmente régulièrement depuis 2015.