La Diète japonaise adopte une loi pour étendre l'aide à la garde d'enfants

La Diète japonaise a adopté une loi visant à accroître le soutien aux enfants et aux ménages qui élèvent des enfants dans un contexte de baisse du taux de natalité.

La nouvelle loi supprimera le plafond de revenu des ménages pour bénéficier des allocations familiales en décembre de cette année.

La couverture sera élargie pour inclure les enfants jusqu'à l'âge de 18 ans.

Les ménages pourront placer leurs enfants dans des crèches, que leurs parents ou tuteurs travaillent ou non, et les allocations de congé de garde d'enfants seront élargies.

Pour financer ces programmes, le gouvernement prévoit d'augmenter les primes d'assurance maladie publique payées par les particuliers et les entreprises afin de mettre en place un système de fonds de soutien, qui sera mis en œuvre par étapes à partir de l'exercice 2026.

La loi précise également que les enfants qui s'occupent de membres de leur famille pourront bénéficier d'un soutien de la part du gouvernement et des municipalités, et que les mesures visant à les aider seront renforcées.

La loi a été adoptée mercredi en séance plénière de la Chambre haute, avec le soutien du principal parti libéral démocrate au pouvoir et de son partenaire, le Parti Komei.