L’Ukraine se félicite de l’approbation plus large de l’utilisation des armes occidentales pour frapper à l’intérieur de la Russie

La ministre néerlandaise de la Défense a laissé entendre que son pays avait l'intention de permettre à l'Ukraine de frapper des cibles en Russie avec des armes néerlandaises.

Kajsa Ollongren a fait ces remarques dans une interview accordée lundi au site d'information politique américain Politico.

La ministre de la Défense a évoqué les 24 avions de combat F-16 que son pays a l'intention de livrer à l'Ukraine. Elle a déclaré : « Une fois que nous les aurons remis à l’Ukraine, il lui appartiendra de les utiliser. »

Mme Ollongren a précisé que les Pays-Bas demandaient simplement à l'Ukraine de se conformer au droit international et au droit de légitime défense. Elle a ajouté que cela signifie que Kyiv peut utiliser ces appareils pour atteindre des cibles militaires à des fins d'autodéfense.

Cette décision intervient alors que les États-Unis et l’Allemagne ont annoncé qu’ils modifieraient leur politique et autoriseraient Kyiv à frapper à l’intérieur de la Russie avec des armes fournies par leurs pays dans le but de renforcer la défense de la région ukrainienne orientale de Kharkiv.

Le chef du bureau présidentiel ukrainien, Andriy Yermak, a salué les mesures prises par l'Occident.

Il a déclaré mardi sur les réseaux sociaux que l’autorisation d’utiliser des armes occidentales sur le territoire russe était une décision vitale.

La vice-première ministre ukrainienne Iryna Vereshchuk a indiqué que les forces ukrainiennes pourraient avoir utilisé des armes fournies par l'Occident pour cibler un système de missiles en Russie.

Elle a déclaré dans un message sur les réseaux sociaux que ce qui semble être un système de missile russe S-300 était en train de brûler. Elle a joint une photo montrant de la fumée noire s'élevant dans les airs.

Mme Vereshchuk a affirmé que cela s'était produit sur le territoire russe. Elle a ajouté que l'incident s'est produit peu de temps après que l'Ukraine eut été autorisée à utiliser des armes occidentales pour frapper des cibles en Russie.

Son message est ensuite devenu inaccessible. Selon des observateurs, il pourrait avoir été supprimé.