Scandale des tests de sécurité : la production de véhicules et les livraisons sont suspendues

Mazda et Toyota, deux des cinq constructeurs automobiles japonais impliqués dans les scandales des tests de sécurité des véhicules, ont annoncé la suspension de la production des modèles concernés.

La production de la Toyota Corolla Fielder va être stoppée à partir de jeudi, et deux usines vont être à l'arrêt dans les départements de Miyagi et d'Iwate. Toyota a vendu environ 120 000 unités de ce modèle au Japon au cours de l'année fiscale 2023.

Mazda s'apprête à suspendre la production de son Roadster RF et d'un autre véhicule dans ses usines des départements de Hiroshima et de Yamaguchi.

Quelque 18 000 unités de ces deux véhicules ont été vendues au cours de l’année fiscale 2023.

Par ailleurs, il a été constaté que Yamaha avait effectué des tests de bruit sur trois types de motos dans des conditions inappropriées. La société a suspendu les livraisons du modèle YZF-R1.

Ces scandales font croître l'inquiétude face au risque qu'ils se répercutent sur les économies locales et les partenaires commerciaux de ces constructeurs automobiles.

En décembre de l'année dernière, Daihatsu Motor, filiale de Toyota, a dû interrompre sa production après qu'un autre scandale de sécurité avait été révélé, laissant des milliers de fournisseurs en difficulté.

C'est l'une des principales raisons pour lesquelles les derniers chiffres de la croissance économique du Japon ont chuté pour la première fois en deux trimestres.