Le fils du président américain Joe Biden devant le tribunal dans une affaire d'achat illégal d'armes à feu

Un tribunal fédéral américain a tenu la première audience dans une affaire impliquant Hunter Biden, le deuxième fils du président américain Joe Biden.

La poursuite pénale contre Hunter Biden, accusé d'avoir menti sur sa consommation de drogue pour acheter une arme à feu, est la première pour un enfant d’un président américain en exercice.

Lundi, Hunter Biden a comparu devant le palais de justice fédéral de l'État du Delaware, dans l'est des États-Unis.

Il a plaidé non coupable aux accusations portées contre lui, particulièrement à une accusation selon laquelle il aurait menti quant à l’utilisation de drogues illégales pour acquérir une arme de poing en 2018.

Lors de l'audience, le jury a été sélectionné.

Les procureurs prévoient d'appeler des témoins, dont l'ex-femme de Hunter Biden, pour prouver qu'il était dépendant des drogues illégales.

Le président Biden a déclaré dans un communiqué : « En tant que président, je ne commenterai pas une affaire fédérale en cours, mais en tant que père, j'ai un amour sans limites pour mon fils et j’ai confiance en lui... »

La semaine dernière, un jury new-yorkais a déclaré l'ancien président américain Donald Trump coupable dans une affaire impliquant une actrice de film pour adultes et un paiement dissimulé pour acheter son silence.

On ne peut établir clairement comment le procès de Hunter Biden et le verdict de culpabilité contre Trump pourraient influencer l'élection présidentielle de l'automne.