Le maire de Nagasaki n'invitera pas l'ambassadeur israélien à la célébration annuelle pour la paix

Le maire de la ville de Nagasaki, Suzuki Shiro, a décidé de ne pas inviter l'ambassadeur israélien au Japon à l'occasion de la commémoration annuelle du bombardement atomique américain sur la ville.

Lundi, en conférence de presse, il a expliqué avoir pris une décision difficile motivée par la situation humanitaire désastreuse dans la bande de Gaza et la manière dont la crise est perçue par les opinions publiques du monde entier.

M. Suzuki a déclaré qu'il ne pouvait pas exclure le risque d'incidents lors de la cérémonie du 9 août. Le but de l'événement étant d'honorer la mémoire des victimes de la bombe atomique, il ne peut donc tolérer aucune perturbation.

Il a ajouté qu'il enverrait plutôt au représentant israélien une lettre pour demander un arrêt immédiat des violences à Gaza.

De son côté, le représentant de la Mission générale permanente de la Palestine au Japon sera invité, comme chaque année.

La question de cette invitation s'est posée après que Hiroshima a décidé d'inviter l'ambassadeur israélien à la commémoration.

En tout, les représentants de 154 pays et territoires vont être invités. La Russie, qui poursuit son invasion de l’Ukraine, et la Biélorussie, alliée de Moscou, ont également été exclues de la liste.