Le petit-fils de Robert Oppenheimer appelle à des efforts pour réduire les tensions mondiales

Le petit-fils du physicien Robert Oppenheimer, qui a dirigé le développement de la bombe nucléaire par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, a exhorté le Japon à faire des efforts pour la coopération mondiale.

Charles Oppenheimer a tenu une conférence de presse au Club national de la presse du Japon lundi à Tokyo. Il est arrivé au Japon à la fin du mois de mai.

Il a travaillé sur un projet aux États-Unis visant à poursuivre la non-prolifération nucléaire et à lutter contre le changement climatique.

Son grand-père se serait opposé au développement de la bombe à hydrogène et à la prolifération nucléaire après avoir découvert les horreurs des bombardements atomiques au Japon.

S'adressant aux journalistes, M. Oppenheimer a exhorté les gens à écouter l'appel de son grand-père à l'unité mondiale et à penser à la paix dans le monde, alors que les tensions entre les superpuissances s'intensifient et que la course aux armements se poursuit.

L'escalade des tensions entre les États-Unis, la Chine et la Russie constitue le plus grand danger au monde si l'on ne parvient pas à améliorer au moins la communication et la coopération entre ces pays.

Il a ajouté qu'il pensait que le Japon était probablement le mieux placé au monde pour appeler à une plus grande coopération entre ces puissances.

Il a également déclaré avoir rencontré des survivants de la bombe atomique, ou hibakusha, à Hiroshima au cours de sa visite et avoir écouté leurs histoires.

Il a souligné qu'il pensait que toutes les bombes étaient immorales, et pas seulement les bombes atomiques, et qu'elles ne devraient jamais être utilisées par l'humanité.