Les industries se préparent aux nouveaux billets qui vont être mis en circulation au Japon

Le Japon change ses billets pour la première fois en 20 ans. Trois nouveaux billets seront mis en circulation le 3 juillet. Des systèmes sont en cours d’installation pour les accepter.

Une enquête du ministère des Finances a révélé que plus de 90 % des distributeurs automatiques des banques pourront accepter les billets dès leur arrivée.

Environ 80 à 90 % des distributeurs automatiques de billets de train et des caisses enregistreuses des grands magasins de proximité devraient également être prêts.

Mais seulement la moitié environ des caisses automatiques des parkings et des distributeurs de billets des restaurants devraient être compatibles avec les nouveaux billets, et seulement 20 à 30 % des distributeurs automatiques de boissons.

Les petites et moyennes entreprises se plaignent du coût élevé entraîné par le passage aux nouveaux billets, incitant certaines autorités locales à leur accorder des subventions.

Ce changement vise à rendre les billets plus difficiles à contrefaire. Leurs designs ont été choisis dans l’espoir de contenter un maximum de personnes.

Le visage qui figurera sur le billet de 10 000 yens, qui vaut actuellement un peu plus de 60 dollars, sera celui de Shibusawa Eiichi, connu comme le père de l'économie moderne du Japon.

Le billet de 5000 yens mettra en vedette Tsuda Umeko, la première femme japonaise à étudier à l'étranger et pionnière de l'éducation japonaise.

Enfin, le billet de 1000 yens rendra hommage à Kitasato Shibasaburo, un bactériologiste qui a développé un traitement contre le tétanos.