L’OPEP+ décide de prolonger d’un an la réduction de la production pétrolière

Le groupe des grands pays exportant du pétrole, nommé OPEP+, a convenu de prolonger d'un an, jusqu'à fin 2025, son cadre actuel de réduction de la production.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et d'autres grands pays producteurs, notamment la Russie, ont tenu dimanche une réunion ministérielle en ligne.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion, le groupe a accepté de prolonger les réductions actuelles qui devaient expirer à la fin de cette année. La réduction de 3,66 millions de barils par jour se poursuivra donc jusqu’en 2025.

Huit membres, dont l'Arabie saoudite et l'Irak, prolongeront également de trois mois, jusqu'à fin septembre, les réductions volontaires de 2,2 millions de barils par jour.

Ils affirment qu'ils élimineront progressivement les réductions à partir d'octobre, tout en surveillant les tendances du marché du pétrole brut.

Les prix à terme du pétrole brut ont augmenté en avril en raison des craintes d’une tension accrue de la situation au Moyen-Orient, compte tenu des frictions exacerbées entre Israël et l'Iran. Les contrats à terme sont actuellement en baisse par rapport au niveau d’avril.

L'OPEP+ souhaite apparemment soutenir les prix du pétrole en poursuivant la réduction de la production, les perspectives de l'économie chinoise s’avérant de plus en plus incertaines, entre autres facteurs.