Les garde-côtes nippons signalent un navire chinois géant surnommé « le monstre »

Un nouveau navire géant des garde-côtes chinois a été repéré le mois dernier en mer de Chine méridionale, près des Philippines. Les autorités du Japon et d'autres pays surveillent de près ce bâtiment, surnommé « le monstre ».

Selon certains journaux philippins, il s’agirait du « China Coast Guard 5901 », dont la dimension est semblable à celle d’un navire fréquemment repéré en mer de Chine orientale.

En mai dernier, il se serait introduit dans la zone économique exclusive des Philippines et aurait navigué dans les eaux proches de Scarborough Shoal, contrôlées de facto par la Chine.

Cette dernière accentue la pression par des tirs de canons à eau sur les navires philippins, en mer de Chine méridionale. Elle recourt aux tactiques dites « de la zone grise », qui ne correspondent pas à un conflit armé, pour accroître la pression exercée sur les pays voisins.

Les participants à la conférence sur la sécurité en Asie, organisée à Singapour, ont évoqué la situation.

L'amiral Ronnie Gil Gavan, commandant de la Garde côtière philippine, a déclaré que les détecteurs d'incendies ne sont pas destinés à les déclencher, mais à sauver du feu des vies et des propriétés.

Seguchi Yoshio, vice-commandant des garde-côtes japonais, a estimé que les navires des garde-côtes ne devaient pas être utilisés comme moyens de modifier le statu quo.

Le lieutenant-général Jing Jianfeng, chef adjoint du Département d'état-major interarmées de la Commission militaire centrale de Chine, a vivement réagi, affirmant que les violations des droits et les provocations ne pouvaient être tolérées. Il a ajouté que la Chine est déterminée à protéger sa souveraineté, ses droits et ses intérêts maritimes.