Tokyo, Washington et Séoul discutent de la coopération en matière de sécurité

Les chefs de la défense du Japon, des Etats-Unis et de la Corée du Sud ont discuté des préoccupations communes en matière de sécurité régionale et des mesures visant à mettre en œuvre une coopération trilatérale dans ce domaine.

Le ministre japonais de la Défense Kihara Minoru, le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin et le ministre sud-coréen de la Défense Shin Won-sik se sont entretenus dimanche pendant environ une heure à Singapour.

Les trois hommes ont publié une déclaration commune à l'issue des pourparlers.

Ils ont exprimé leur inquiétude quant à la tentative de la Corée du Nord de lancer un satellite militaire le 27 mai et ont convenu d'exhorter Pyongyang à cesser immédiatement toute autre activité déstabilisatrice.

Les dirigeants de la défense ont décidé de renforcer leur coopération en menant cet été de nouveaux exercices trilatéraux dans de multiples domaines, notamment les forces terrestres, maritimes et aériennes.

Ils ont convenu d'institutionnaliser la coopération trilatérale en matière de sécurité, y compris le partage d'informations et les exercices tripartites, pour contribuer à la paix et à la stabilité dans la région indopacifique.

Les trois responsables ont réaffirmé qu'ils « s'opposent fermement à toute tentative unilatérale visant à modifier le statu quo dans les eaux de l'Indopacifique », un commentaire qui fait référence aux activités maritimes accrues de la Chine.

Ils se sont entendus sur l'importance de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan et ont appelé à une résolution pacifique des désaccords entre les deux rives.