Les ministres japonais et chinois de la Défense conviennent de promouvoir le dialogue

Le ministre japonais de la Défense, Kihara Minoru, a fait part des préoccupations de Tokyo au sujet des activités maritimes de Pékin en mer de Chine orientale, lors de sa première rencontre avec son homologue chinois Dong Jun, samedi à Singapour.

Les deux hommes ont également convenu de maintenir la ligne d'assistance téléphonique mise en place en 2023 entre leurs autorités de défense et de promouvoir le dialogue et les échanges.

M. Kihara a ouvert la première réunion ministérielle de la défense entre les deux pays, en un an, en évoquant leurs nombreux problèmes de sécurité. Il a cité l'intensification des activités militaires de Pékin, près du territoire nippon, et les activités maritimes en mer de Chine orientale, y compris dans les zones proches des îles Senkaku, dans le département d'Okinawa.

Le Japon contrôle les îles Senkaku. La Chine et Taïwan les revendiquent. Le gouvernement nippon maintient qu'il n’y a aucune question de souveraineté.

M. Kihara a souligné la nécessité de poursuivre les discussions entre leurs autorités respectives.

Gardant à l'esprit les conflits de souveraineté entre la Chine et les Philippines, le ministre a également exprimé ses inquiétudes quant à la situation en mer de Chine méridionale et a souligné l'importance de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan.

M. Dong a déclaré que les ministères de la Défense des deux pays devaient faire de leur mieux pour mettre en œuvre des politiques et des actions non perçues comme une menace. Il a ajouté qu'il souhaitait continuer à communiquer avec Kihara Minoru.