Le Parlement britannique dissout en vue des élections générales du 4 juillet

Jeudi, le Parlement britannique a été dissout avant la tenue des élections générales du 4 juillet. Les sondages d'opinion pointent vers la possibilité d'un premier changement de gouvernement en 14 ans.

Cette dissolution fait suite à l'annonce de la tenue d'élections générales par le premier ministre Rishi Sunak la semaine dernière. La campagne pour les 650 sièges du Parlement bat désormais son plein.

Le dernier sondage YouGov publié mercredi montre que le principal parti d'opposition, le Parti travailliste, est en tête avec 47 %, tandis que le Parti conservateur de Rishi Sunak est à la traîne avec 20 % des intentions de vote.

M. Sunak a notamment fait campagne dans l'Irlande du Nord et le Pays de Galles dans le but de renforcer le soutien à son parti.

Il souligne que son gouvernement a tenu sa promesse de réduire l'inflation.

Le programme électoral du Parti conservateur inclut un plan qui obligerait les jeunes de 18 ans à suivre une année de formation militaire ou de bénévolat communautaire. Il promet également une réduction d'impôts pour les retraités.

Le chef du Parti travailliste, Keir Starmer, fait campagne en Écosse et ailleurs.

Il reproche au gouvernement conservateur d’avoir semé le chaos et la division. Il promet des changements tels que la réduction du temps d'attente pour les traitements prodigués dans le cadre du Service national de santé.

Les chefs des partis s'affronteront lors d'un débat télévisé le 4 juin.