Le régulateur japonais approuve la prolongation de 20 ans de 2 réacteurs nucléaires de Takahama

Le régulateur nucléaire japonais a approuvé une demande de la Compagnie d’électricité du Kansai visant à prolonger de 20 ans l'exploitation de deux réacteurs vieillissants de sa centrale de Takahama, dans le centre de l'Archipel.

L'Autorité de régulation nucléaire, l’ARN, a pris mercredi sa décision à la demande de l'opérateur, lors d'une réunion.

La durée de vie opérationnelle des réacteurs nucléaires au Japon est en principe limitée à 40 ans. Mais leur fonctionnement pourrait être prolongé d’une vingtaine d’années, au maximum.

Les réacteurs n°3 et 4 de la centrale de Takahama, dans le département de Fukui, atteindront l'année prochaine la limite de 40 ans.

Durant la réunion, le secrétariat de l'ARN a indiqué que des contrôles spéciaux avaient été effectués correctement pour déterminer si les réacteurs et autres équipements clés étaient détériorés. Les responsables ont déclaré que les réacteurs répondaient aux normes nécessaires pour permettre l'extension.

Il n’y a eu aucune objection au rapport de la part des commissaires de l'ARN. Ils ont approuvé à l'unanimité la prolongation.

Grâce à cette dernière décision, huit réacteurs japonais ont été autorisés à fonctionner au-delà de la limite de 40 ans.