Selon l’UNRWA, plus d'un million de personnes ont fui Rafah

L'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, ou UNRWA, affirme que plus d'un million de personnes ont fui Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, au cours des trois dernières semaines, alors qu'Israël poursuit ses attaques militaires dans la région.

L'agence a fait ce rapport lors d'une conférence de presse mardi, appelant à un cessez-le-feu immédiat.

Les autorités locales de Gaza ont annoncé que le bombardement israélien d'un camp de personnes déplacées avait fait 21 victimes le même jour.

L'armée israélienne a par la suite publié une déclaration niant toute responsabilité, affirmant qu'elle n'avait pas ciblé les zones humanitaires.

Mais les critiques internationales à l'égard d'Israël se sont multipliées alors que ses frappes aériennes sur Rafah auraient tué dimanche 45 personnes, dont des femmes et des enfants.

Le ministère américain de la Défense a annoncé mardi que les livraisons d'aide humanitaire à Gaza avaient été suspendues, les intempéries ayant endommagé une jetée flottante installée par l'armée américaine.