Un groupe de travail de l'ONU appelle le Japon à créer une institution nationale des droits humains

Un groupe de travail du Conseil des droits de l'homme de l'ONU a appelé le Japon à créer une institution nationale des droits humains, entre autres recommandations.

Le Groupe de travail sur les entreprises et les droits de l'homme a publié un rapport basé sur sa première enquête menée au Japon entre juillet et août de l'année dernière.

Le rapport indique que le groupe est profondément préoccupé par « l'absence d'une institution nationale des droits de l'homme au Japon », et son absence « peut entraver considérablement l'accès à la justice et à un recours efficace ». Il appelle à la création d’une telle institution.

Le rapport évoque également la question de l'écart salarial entre les hommes et les femmes et de la sous-représentation des femmes aux postes de direction, ainsi que des salaires et de la santé des travailleurs engagés dans la décontamination et le démantèlement de la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi.

Il a également mis en évidence les longues heures de travail dans l’industrie de l’animation.

Les commentaires du gouvernement japonais ont également été rendus publics parallèlement au rapport. Tokyo dit croire que certaines des déclarations contenues dans le rapport « contiennent des éléments qui semblent être des affirmations factuellement incorrectes ou unilatérales ».

Le rapport devrait être soumis au Conseil des droits de l'homme de l'ONU fin juin.