Kim Jong-un reconnaît l'échec du lancement d'un satellite espion militaire

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a reconnu pour la première fois que le quatrième lancement par Pyongyang d'un satellite de reconnaissance militaire avait échoué lundi.

Le journal du Parti des travailleurs au pouvoir en Corée du Nord, le Rodong Sinmun, a rapporté mercredi que Kim Jong-un avait prononcé mardi un discours à l'Académie des sciences de la défense, en charge du développement des satellites espions militaires.

Le dirigeant aurait noté qu'une fusée transportant le satellite de reconnaissance militaire avait explosé en plein vol. Il a expliqué qu'un système d'autodestruction s'était activé, en raison d'une anomalie dans le moteur du premier étage.

Kim Jong-un a affirmé que la possession par la Corée du Nord de satellites de reconnaissance militaires est justifiée, car la nation doit contrer les manœuvres militaires et les actes de provocation américains.

Il a déclaré que les satellites sont nécessaires pour renforcer davantage les capacités de défense et de dissuasion de la Corée du Nord, ainsi que pour protéger la souveraineté du pays contre les menaces potentielles.

Kim Jong-un a ajouté que même si le lancement de lundi n'a pas donné le résultat escompté, la Corée du Nord ne sera pas effrayée par cet échec, mais qu’au contraire, elle redoublera d’efforts.

Il a encouragé les scientifiques et les techniciens en leur disant que l'échec est une condition préalable au succès.