Des administrations locales du Japon encouragent la « double résidence »

Des administrations locales au Japon tentent de recruter des travailleurs à distance dans le but de revitaliser leurs communautés. Elles encouragent les gens à adopter des arrangements dits de « double résidence » entre leur ville et les grands centres urbains.

La ville de Saku, dans le département central de Nagano, est accessible depuis Tokyo en environ 70 minutes en train à grande vitesse Shinkansen.

Elle offre une indemnité de déplacement aux personnes vivant et travaillant à distance à Saku qui effectuent des déplacements professionnels occasionnels dans la région de Tokyo. Le paiement peut atteindre 20 000 yens, soit près de 130 dollars, par mois.

Pour être éligibles, les candidats doivent prouver que leur adresse enregistrée est à Saku.

La ville dispose déjà d’un site où les travailleurs à distance peuvent se mêler aux autres résidents. Les responsables affirment que les échanges d’idées ont même conduit à la création de nouveaux produits artisanaux à base de cola.

Iwashita Norihito, un responsable de la ville de Saku, a déclaré : « Nous voulons préserver la population de Saku en attirant de nouvelles personnes et en maintenant la ville en tant que zone économique. »

Les responsables du gouvernement envisagent également de promouvoir l'idée de « double résidence ». Une révision légale autorise des subventions aux municipalités pour réparer les maisons vacantes et aménager des sites de travail à distance.