Vol de matériaux en cuivre dans un sanctuaire shintoïste au nord de Tokyo

Un sanctuaire shintoïste de la ville d'Ashikaga, dans le département de Tochigi, au nord de Tokyo, a signalé la disparition de matériaux de couverture en cuivre dans ses locaux.

Le prêtre en chef du sanctuaire Kabasaki Hachimangu a informé la police lundi matin qu'environ 200 feuilles de cuivre avaient été retirées du toit de la salle principale, désignée par la ville comme un bien culturel.

Environ 70 autres feuilles manquaient sur le mur qui entoure le hall principal.

Selon la police, les feuilles de cuivre mesurent environ 14 centimètres sur 56 centimètres chacune. Les dégâts s'élèvent à environ 25 500 dollars.

Les feuilles de cuivre auraient été volées entre 18 heures dimanche, lorsqu'un responsable du sanctuaire a inspecté les lieux, et lundi matin.

Le prêtre principal Sagehashi Teruyuki a déclaré qu'il était scandaleux qu'une personne puisse poser ses pieds sur le toit d'un sanctuaire et arracher les feuilles de cuivre.

Il a également ajouté qu'il envisagerait de mettre en place des mesures de sécurité, telles que l'installation de caméras de surveillance.